Entreprise individuelle ou portage salarial ?

L’entrepreneuriat individuel et le portage salarial sont deux statuts qui permettent d’être indépendant dans l’exercice de son activité professionnelle. Malgré quelques similarités, il existe des points qui diffèrent l’entreprise individuelle du portage salarial. Il convient de les étudier avant de faire un choix de statut. Voici quelques informations pour vous aider.

L’entreprise individuelle

L’entreprise individuelle est comme son nom l’indique une structure juridique qui permet à l’entrepreneur de travailler de façon entièrement indépendante. Dans ce caractère autonome, l’entreprise n’a à payer aucun frais de gestion puisqu’elle gère elle-même ses tâches administratives. Ce qui revient à dire que l’entrepreneur en individuel perçoit un meilleur revenu par rapport au portage salarial.

On rappellera la totale indépendance que gagne l’entrepreneur individuel dans l’exercice de ses fonctions. Aucune structure juridique ne le contraint. Il peut travailler à son rythme et avec ses propres méthodes.

Néanmoins, l’entreprise individuelle implique votre entière implication dans l’exécution de toutes les tâches sans aucun type d’accompagnement. Vous prenez seul le risque de perdre ou de gagner. En cas de faillite, vous devrez encore liquider l’entreprise. Il en est autrement du portage salarial

Le portage salarial

Le portage salarial est pour ainsi dire une occasion de travailler en indépendance tout en bénéficiant d’un accompagnement personnalisé. Formations, délégation des tâches administratives, protection sociale sont quelques-uns des avantages que peut procurer ce système.

De plus, vous travaillez en toute indépendance tout en laissant la partie administrative aux soins de la société de portage. Ce qui vous permet de mieux vous concentrer sur le développement de votre business et espérer le rentabiliser plus vite et plus efficacement. En outre, vous n’avez aucune obligation de procéder à une souscription quelconque pour obtenir un statut juridique. Vous travaillez en tant que salarié.

Par contre, il faudra inclure dans le calcul les frais de gestion des tâches administratives. Vous accédez à un statut de salarié ordinaire avec un accompagnement et une protection sociale moyennant un frais à raison d’environ 10%. Cela implique un revenu un peu moins élevé par rapport à l’entreprise individuelle.

Vous vous demandez alors quel statut adopter pour votre projet ? La réponse est en vous-même. Vous connaissez les points forts ainsi que les faiblesses de chaque statut. Vous connaissez les risques que vous prenez et les opportunités qui peuvent s’offrir à vous. Dans tous les cas, prenez le temps de bien analyser votre projet avant de vous lancer.

Laisser un commentaire