Comment avoir le statut de vendeur à domicile indépendant ?

Le vendeur à domicile indépendant ou VDI, est un spécialiste de la vente dont l’activité fonctionne sur le démarchage de particuliers. Autrement dit, il va vers ses clients pour leur proposer des articles. Cela peut se passer sur leur lieu de travail par exemple, ou à leur domicile. On vous en dit plus sur le statut du vendeur.

Comprendre le statut VDI

Le vendeur à domicile indépendant ou VDI, est une personne experte dans la vente chez des particuliers. C’est un commerçant indépendant qui n’a pas la possibilité de postuler pour un contrat de travail commercial. Aussi, il n’est pas un salarié mais un travailleur entièrement libre, dont les actions ne sont soumises à aucun objectif de vente. Ce professionnel de la vente n’est pas éligible à certaines activités comme :

  • Vente à distance ;
  • Vente de biens ainsi que de services réglementés ;
  • Vente sur les endroits destinés au commerce.

Aussi, d’après les dispositions légales, le vendeur à domicile indépendant n’a pas la possibilité de faire son inscription auprès du RCS (Régistre du Commerce et des Sociétés).

Les principaux avantages dont bénéficie le VDI 

Être vendeur à domicile indépendant regorge de nombreux avantages. C’est une activité que tout le monde peut pratiquer puisqu’elle n’exige aucune condition spéciale. Toutefois, ce métier peut être ajouté à d’autres activités rémunérées. De ce fait, vous pouvez l’utiliser comme une autre source de revenus.

Néanmoins, il y a une exception faite pour les salariés. En effet, ceux-ci doivent s’assurer que leur contrat de travail leur permet d’être un VDI avant de s’y aventurer.  Ainsi, le commerçant peut combiner sa vie privée et professionnelle puisqu’il à la liberté de planifier ses activités en fonction de son programme. La vente à domicile étant un métier flexible, vous aurez suffisamment d’autonomie pour être votre propre patron.

En termes de rémunération, cela dépendra de votre investissement personnel. Plus vous vendez des produits, plus vous gagnez en frais de commission. Vous êtes donc payé en fonction des ventes que vous réalisez. Un autre avantage, c’est que le métier de vendeur indépendant à domicile est accessible à tout le monde. Il ne priorise ni l’âge ni les diplômes. 

C’est également un métier accessible aux personnes ayant un handicap moteur. Notons qu’en tant que VDI, vous avez la possibilité d’investir de façon personnelle dans cette activité. De cette façon, vous verrez vos ventes s’améliorer et à la longue, peut être embaucheriez-vous d’autres travailleurs pour votre compte.

Les personnes éligibles pour être vendeur à domicile indépendant 

Certes, le métier de VDI convient à bon nombre de profils, mais il y a des règles à prendre en compte, ainsi que des régimes sociaux et fiscaux. Au-delà de tout cela, le bon VDI doit avoir certaines aptitudes personnelles :

  • Vous devez être une personne dotée d’une faculté communicative exceptionnelle pour pouvoir exercer en tant que VDI.
  • Vous devez avoir la capacité de pouvoir convaincre les clients.
  • Vous devez aussi être assez créatif et réactif, afin de vous adapter à chaque situation qui se présentera.
  • Il doit maîtriser parfaitement le produit qu’il vend.

Il faut également noter que le commerçant indépendant doit avoir certaines aptitudes commerciales.  

Les Conditions exigées pour être vendeur à domicile indépendant

Pratiquer le métier de vendeur à domicile indépendant n’exige pas des critères précis. En effet, l’âge, l’expérience ainsi que le niveau d’instruction ne sont pas des points pris en compte. Le plus important est de posséder les aptitudes nécessaires afin de vendre. Toutefois, quand on prend l’aspect légal, il existe des critères spéciaux qui doivent être respectées.

  • Vous devez être âgé de plus de 18 ans ;
  • Vous devez avoir une bonne capacité de gestion ;
  • Vous ne devez pas être en lien avec une quelconque condamnation ;

Aussi, vous ne devez pas être déclaré en faillite personnelle.

Régime d’imposition

Lorsque vous êtes un travailleur indépendant, vous êtes soumis à un mode d’imposition comme l’impôt sur le revenu. Ce n’est pas le seul, il en existe plusieurs catégories. Votre catégorie dépendra du contrat qui vous lie à l’entreprise. De ce fait, en fonction de votre statut, deux modes d’imposition peuvent être fixés. Il y a celui du mandataire qui vous permet d’avoir des bénéfices non commerciaux. Vient celui du courtier ou de l’acheteur-revendeur. Celui-ci concerne les bénéfices industriels et commerciaux

Régime social

Ici, le vendeur à domicile indépendant est vu comme étant un assimilé-salarié. Il est lié au régime général de la sécurité sociale. De ce fait, il revient à l’entreprise de vente directe, de s’occuper des déclarations. La société se charge aussi du paiement des cotisations sociales.

A chaque trimestre, l’employeur doit remplir un bulletin de précompte. Il s’agit d’un registre où il retranscrit les sommes versées à l’assimilé-salarié. Il doit également mentionner le montant considéré concernant les charges sociales.

Comment devenir VDI ?

Si vous souhaitez embrasser le métier de vendeur à domicile indépendant, vous devez d’abord signer un accord de distribution avec une société. Rappelons qu’il existe trois modes d’impositions. Vous pouvez opter pour un contrat de mandataire, de courtier ou d’acheteur-revendeur.

Le contrat de mandataire

Lorsque vous signez un contrat de mandataire, vous avez la permission de recevoir des commandes de la part des clients. Ces ordres sont reçus en lieu et place de l’entreprise. C’est à partir du chiffre d’affaires, qu’on détermine la valeur de la commission que le mandataire doit recevoir.

Le contrat de courtier

En ce qui concerne le contrat de courtier, le vendeur à domicile indépendant est considéré comme un négociateur. Son rôle est de conclure la vente. Aussi, beaucoup le confondent avec le contrat de mandataire.

Le contrat d’acheteur-vendeur

Dans le cadre du contrat d’acheteur-vendeur, vous avez la possibilité de liquider aux clients les produits que vous avez achetés, à des prix que vous voulez. Par contre, c’est un contrat avec plus de risques. Toutefois, il comporte un avantage intéressant, puisque c’est vous-même qui déterminez le prix de revient. Pour ce qui est des charges sociales, elles se déterminent à partir de la marge obtenue.

Devenir un vendeur à domicile indépendant n’est pas compliqué. Vous devez juste respecter les conditions exigées, et avoir une bonne connaissance des contrats qu’offre ce métier. Vous devez également avoir certaines aptitudes commerciales car c’est un métier basé avant tout sur la vente.

1 commentaire sur “Comment avoir le statut de vendeur à domicile indépendant ?”

Laisser un commentaire